Que trouve-t-on de beau à Oslo?

Après la Turquie en juin, une partie de la team My Craft Curator a eu la chance d’aller à Oslo cet été. La capitale norvégienne, n’est qu’à deux petites heures d’avion de Paris. C’est une escapade idéale quand on traverse un été brûlant comme celui que nous venons de connaître en Europe. Si on manque de temps pour s’aventurer plus loin en Norvège et que Bergen et les fjords du Nord doivent être remis à plus tard, Oslo offre un parfait compromis entre sortie nature sur les îles Gressholmen, Hovedøya  ou Bleikøya (entre autres)  de qui se trouvent à trois minutes en ferry du centre ville ferry dans le fjord d’Oslo et les sorties culturelles et festives dans les quartiers de proche de la gare ou Grünerløkka. Mais après avoir fait le tour des charmes de cette ville et s’être rassasié de saumon et de harengs, que peut-on ramener d’artisanal d’Oslo?

Fjord d’Oslo, vue depuis l’île d’Hovedøya

 

L’artisanat en bois

 

Cuillère en bois travaillées à la main et boites en écorces de bouleau séchées. L’artisanat norvégien n’a pas fini de nous surprendre!

Avec ses grandes forêts de conifères dans le sud du pays, la Norvège ne pouvait pas pas manquer de produire de l’artisanat en bois. Cuillères tournées, manches de couteau, bols ou même bijoux en bois design, cette matière se décline dans un ensemble d’objets qui sauront plaire à nombre d’entre nous!

Conseil : Vous hésitez à ramener une belle cuillère en bois sculptée à la main de peur qu’elle prenne la poussière dans votre cuisine ou qu’elle s’abime quand vous l’utilisez? Vous auriez tort de vous priver! La cuisine est souvent un espace difficile à décorer car il doit avant tout rester fonctionnel. En ajoutant quelques belles cuillères en bois dans votre pot à couverts, vous ajouterez une touche personnelle sans vous mettre des bâtons dans les roues lorsque vous cuisinez. Par ailleurs, n’hésitez pas à utiliser votre cuillère en bois ou couverts à salade lors de votre déjeuner entre amis ou repas dominicale, car le bois est une matière vivante qui a besoin d’être manipulé. En plus de faire forte impression auprès de vos invités, l’ustensile en bois gagnera une belle patine qui lui fera gagner en noblesse au fil du temps. D’ailleurs, les artisans du bois recommandent d’huiler régulièrement les cuillères ou bols en bois pour ne pas qu’ils ternissent.

 

La céramique 

La céramique est un artisanat assez courant qui peut se retrouver au quatre coins de la planète. Il semble que les humains de part le monde ont rapidement eu l’idée de manger leur nourriture dans des assiettes céramique ou de conserver leurs aliments dans des récipients en terre cuite comme en témoignent les fouilles archéologiques réalisées sur autours drakkars exposés au musée des bateaux Vikings, d’Oslo. Toutefois, pour la céramique, mondialisation ne  rime pas avec uniformisation. En fonction des histoires, des goûts et des motifs culturels propres à chaque civilisation, les formes, les couleurs et les détails des pièces varient beaucoup d’un endroit à un autre. Les céramiques norvégiennes se déclinent souvent sur des tons pastel, unis et très doux qui agrémentent en douceur un salon ou une chambre à coucher dans les teintes rose, beige ou écru.

Conseil: De même que le bois la céramique est tout à fait utilisable au quotidien. Elle trouvera rapidement sa place sur la table et peut même être lavé dans le lave vaisselle selon les techniques. Mais un joli pot en céramique ou un vase seraient également tout à fait à sa place dans votre salon accompagné d’une fleur de saison ou simplement pour donner une touche de couleur à vos étagères. Attention toutefois au transport aérien, les soutes d’avion ne sont pas très céramiques friendly!

 

 

L’artisanat en laine

 

A l’inverse de la céramique, l’artisanat de la laine est véritablement représentative d’une technique qui s’est adaptée aux besoins de la région et qui, de ce fait, ne se retrouverait pas sous des latitudes plus douces. Très typés dans les régions scandinaves, les textiles tissés en laine que l’on peut trouver à Oslo sont absolument superbes. Cette préciosité s’explique par l’aboutissement d’une longue maitrise du filage et du tissage atteignant une qualité sans pareil de couvertures, mitaines et autres plaids au touché ample et doux et aux couleurs variant du mauve, au brun et au rouge.

Moufles bicolores en laine. Le Musée de l’histoire culturelle norvégienne présente en ce moment un recensement de tous les motifs de moufles existant à travers le pays.

Conseil: Mais, nous direz vous, chez vous il ne fait pas suffisamment froid pour investir dans une ample couverture à frange qui, il faut bien le dire, fait partie des objets les plus onéreux à ramener de Norvège? Certes, ces couvertures sont des produits à la confection lente et prisés, mais leurs détails sauront donner une touche de chaleur dans votre intérieur une fois que la pluie hivernale viendra frapper à votre carreau. Visualisez un peu, ne serait-il pas alors d’un confort exquis que de se rouler dans l’une de ces belles couvertures avec un thé noir parfumé, des cookies au chocolat et le dernier tome de votre saga nordique préféré pour passer un moment tout à fait hygge?

 

 

 

* * *

 

Avec tout ceci vous ne pourrez pas repartir les mains vides d’Oslo et votre chez vous se teintera d’une atmosphère douce et cocooning parfaite pour affronter l’hiver…jusqu’à  votre prochaine escapade artisanale!

Si vous avez ramené un joli objet d’Oslo (où d’ailleurs en Norvège !) et que vous souhaitez nous faire part de votre trouvaille, taggez nous sur votre post Instagram @mycraftcurator ou #mycraftcurator. Nous avons hâte de voir ce que vous avez découvert!

Abonnez-vous à notre Newsletter pour découvrir une sélection de nos artisans norvégiens favoris dans un article exclusifs, disponible uniquement pour nos Abonnés !

 

 

A très vite, 

My Craft Curator,

 

Écrit par Margot

Laisser un commentaire